https://www.teletravay.com/slot-machines-at-downstream-casino/download double down casino games download“. 

D’ores et déjà, il a été décrété que miccosukee casino de https://www.teletravay.com/casinos-in-east-florida-division/. Aussi, les préfets ont dorénavant le droit de reprendre des mesures restrictives pour les transports en commun notamment.

L’affluence dans les métros, les trains et les bus à la rentrée pourrait justifier un appel à la généralisation du télétravail, voire une réservation des transports aux heures de pointe à certains travailleurs pour certains déplacements, comme cela s’est fait dans plusieurs grandes villes à l’heure du déconfinement.

Il est possible de se préparer dès maintenant, à moindre frais, afin de ne pas être pris au dépourvu si vous êtes contraints au télétravail à la rentrée.

1. Aménagez-vous un espace

Le plus difficile, peut-être, quand on télétravaille, est de travailler chez soi. Dis comme ça, cela semble bien banal, mais l’espace et le temps sont liés : pour arriver à couper une fois le soir arrivé, il est mieux de pouvoir couper physiquement.

Ces derniers jours de congés (peut-être) ou d’un emploi du temps moins chargé (sûrement) peuvent être l’occasion de ranger votre bureau qui s’est transformé en débarras. Inversement, vous pouvez transformer votre débarras, une chambre d’amis inutilisé ou une bibliothèque en bureau.

Aménagez-vous un espace où vous pouvez travailler au calme, avec le cas échéant le moyen de garder un œil sur les enfants, mais loin des distractions de votre domicile. Un espace où vous pourrez fermer la porte une fois la fin de la journée, pour éviter d’être tenté de retourner à vos dossiers.

2. Vérifiez vos équipements

Évidemment, pour bien télétravailler, il est nécessaire d’avoir du matériel adapté à vos tâches. Ordinateur, bureau et chaise, liaison internet… C’est le moment de faire le point sur vos équipements. Avez-vous une webcam pour les téléréunions ? Une chaise confortable où rester assis toute la journée ?

Concernant vos droits de télétravailleur (potentiel), sachez que l’entreprise n’est pas contrainte par la loi à vous fournir du matériel, ni même à prendre en charge les frais qui y sont liés. En revanche, la convention collective de votre entreprise peut le prévoir : renseignez-vous.

C’est peut-être aussi le moment de voir avec votre manager s’il n’est pas possible qu’il vous équipe d’un ordinateur portable aux frais de l’entreprise, notamment si votre activité le justifie en dehors du télétravail (déplacements fréquents, horaires décalées, nombreuses téléréunions…)

Vous pouvez aussi profiter, à titre personnel, des offres promotionnelles liées à la rentrée. 

3. Préparez-vous et parlez-en

Pour nombre de personnes astreintes au télétravail lorsque la France est confinée, le plus dur a été de “se mettre dedans”. Trouver un rythme n’est pas inné : c’est donc le moment de relire ce que vous avez vécu lors de la première vague. Comment l’avez-vous vécu ? Que pourriez-vous améliorer ?

C’est peut-être aussi le moment de faire le bilan avec votre manager. Vous pouvez échanger avec lui sur ce qui s’est mal passé pendant le confinement, vos pistes pour améliorer vos méthodes de travail, vos souhaits pour l’avenir… Cela pourrait vous permettre, par exemple, de définir de nouveaux logiciels avec lesquels travailler par exemple.

Et pourquoi ne pas demander dès aujourd’hui à passer partiellement en télétravail. Quoiqu’il arrive, il y a tout a parié que la situation épidémique ne s’améliorera pas drastiquement du jour au lendemain. Vous pourriez donc négocier quelques jours de télétravail par semaine, le meilleur moyen de “s’entraîner” si cela devait devenir permanent.

Source: rtl.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *